L’histoire du lycée, si elle commence effectivement en 1815, a ses racines en 1606, quand Anne de XAINCTONGE fonde à Dole la compagnie de Sainte-Ursule pour l’éducation des femmes et des filles de son temps.

  • En 1793, la Révolution disperse les maisons des Ursule, de Dole et d’ailleurs, et en 1815, l’une de ces Ursule, mère ROLAND DE BUSSY est appelée par l’archevêque de TOURS, Mr de BARRAL, afin de reprendre en mains une institution catholique de jeunes filles, située rue des Ursulines.

 

Historique Lycée Sainte-Ursule

1818 - 1904

  • Le 2 avril 1818, la communauté des Ursules fait l’acquisition de la maison du Président GAUTIER rue de l’archevêché, actuelle rue Emile ZOLA. Il y eut alors un pensionnat de jeunes filles et une école primaire gratuite en vue d’aider des jeunes dont les moyens financiers étaient insuffisants.

  • De 1818 à 1904 se développe le pensionnat et l’école gratuite avec une pédagogie originale, déjà personnalisée.

  • Le 7 juillet 1904, sous le ministère COMBES, est votée l’interdiction d’existence de tout ordre enseignant congréganiste. Le 11 juillet, c’est l’ordre de fermeture et d’expulsion.

1905 - 1920

  • En 1905, la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat et la mise sous séquestre des biens d’Eglise et des congrégations sont votées.

  • Les sœurs s’exilent alors à ROME, NEW-YORK et HAVERLOO. La maison de la rue Emile ZOLA est mise en vente par l’état en 1909.
    Elle est acquise par une société immobilière qui la met à la disposition de l’archevêché. Elle deviendra le petit séminaire et la demeure de l’archevêque, expulsés eux aussi.

  • De 1905 à 1920, la compagnie de Sainte-Ursule est absente de TOURS.

  • En 1920, un retour est possible en Touraine et l’école s’installe rue Bernard Palissy, avec le pensionnat quai d’ORLEANS. C’est le début du « cours Sainte-Véronique ».

1925 - 1968

  • En 1925, une maison est acquise au 116 boulevard BERANGER où seront regroupés dans les années suivantes école et pensionnat.

  • En 1950, après accord avec l’archevêché, l’école réintègre les bâtiments rue Emile ZOLA. Mère MARIE-VERONIQUE, alors supérieure générale, anime cette période pendant de longues années.

  • En 1960, la loi Debré permet des contrats d’association entre les écoles privées et l’état et le cours SAINTE-VERONIQUE peut en bénéficier.

  • En 1968, c’est la carte scolaire. L’institution SAINTE VERONIQUE devient un lycée uniquement. La mixité s’installe progressivement et le nom de « Sainte-Ursule » est repris en 1973.

1978 - 1991

  • En 1978, la direction du lycée est confiée pour la première fois à un professeur laïc.

  • En 1980, le lycée s’enrichit d’une section BTS Tourisme-Loisirs, installée actuellement dans les anciens bâtiments du 30 rue Emile Zola, complètement rénovés.

  • En janvier 1991, La compagnie de Sainte-Ursule a souhaité confier la tutelle du lycée au diocèse de TOURS.

Depuis 1994 : Le lycée, en plus des baccalauréats L, ES, S, propose des sections européennes, anglais et espagnol.

Les élèves qui y sont inscrits sont préparés à deux diplômes :

  • en Anglais : First Certificate in English, Certificate Advanced in English. Université de Cambridge)
  • en Espagnol : DELE B2 (Université de Salamanque)

Des liens existent toujours avec la Congrégation puisque le projet éducatif du lycée essaie de garder l'inspiration initiale chrétienne qui fut celle d'Anne XAINCTONGE et de la compagnie Sainte-Ursule.